Japon, Novembre 2017.

La mode des fruits et légumes moches ? Le bio ? Très peu pour les Japonais. Au contraire, un fruit est là-bas considéré comme un produit de luxe, qui doit répondre à des critères esthétiques très précis (taille, forme, poids, aspect...) Avant tout, le fruit est un cadeau, emballé dans un écrin, pour les grandes ou moins grandes occasions. Cette approche de la culture fruitière donne chaque année lieu à des ventes absurdes, des melons ou des grappes de raisin atteignant plusieurs dizaines de milliers d'euros... même dans la vie courante, la moindre pomme coûte 2 €.

Au-delà de l'histoire insolite, la folie des fruits de luxe au Japon raconte quelque chose de la société nippone : son exigence de la perfection, sa confiance et son respect dans ses agriculteurs (malgré l'utilisation massive de pesticides), l'importance de la transmission...

© 2019 Victor Point